Couperose

Que représente la couperose ?


Ce sont de fins vaisseaux capillaires sanguins que l'on retrouve sur les narines, le nez, les pommettes, le menton et parfois les joues, le cou, le décolleté. Toujours d'origine familiale donc génétique ils sont également le fait des professions exposées à la lumière et aux changements de température. La technique de choix pour les faire disparaitre est représentée par les Lasers Vasculaires (laser K.T.P. AURA°, QUANTEL°, ou les lasers à colorant pulsé°). Le rôle de la génétique : 10 à 15 % de la population souffre de couperose, et tout particulièrement dans les régions froides, ou les régions montagneuses, ou, froid et lumière intense se conjuguent pour favoriser la couperose. Mais il est vrai que de nombreux facteurs viennent aggraver ce phénomène : hypersensibilité de la peau, agressions par le vent et le froid, tabac, alcool, pollution, hyper-émotivité, expositions à la chaleur intense comme chez les soudeurs, médicaments vaso-dilatateurs. Il s'agit d'une dermatose vasculaire du visage et du cou, atteignant plus la femme que l'homme, chez les adultes de 30 à 70 ans, à teint clair en général (mais la peau mate ne garantit rien contre la couperose), pouvant s'accompagner parfois de boutons ressemblant à l'acné (acné rosacée), voire de rhynophyma (complication extrême chez les hommes avec déformation du nez).




Quels en sont les traitements ?


Longtemps traitée par électrocoagulation la couperose a vu son traitement complètement "révolutionné" par les lasers vasculaires. Comme toujours en matière de laser la cible est ici un pigment rouge, l'hémoglobine, qui va absorber préférentiellement la lumière émise par les lasers vasculaires, ce qui va permettre de détruire ou de photocoaguler les microcapillaires à l'origine de la rougeur.


Les appareils utilisés sont :


Les lasers à colorants pulsé : ce sont les plus efficaces, les plus rapides mais avec en contrepartie des suites relativement affichantes, puisque ce type de laser fait littéralement exploser les vaissseaux sous-cutanés avec apparition de tâches violines (purpura) qui vont persister une dizaine de jours et seront relativement difficiles à masquer. Pour certains patients c'est pourtant le seul traitement avec une efficacité constante et durable, (notamment pour les angiomes ou "tâches de naissance" et l'erythrose pure qui est une couperose sans vaisseaux visibles à l'oeil nu).
Les lasers K.T.P. (AURA°, QUANTEL°) sont également très efficaces en particulier sur les couperoses pures (sans erythrose). Leurs suites sont beaucoup plus simples que celles des lasers à colorant pulsé : seulement quelques rougeurs, un léger oedème de quelques jours et de fines croûtes faciles à masquer. C'est le traitement de choix de la couperose, en sachant que la "cible rouge" va aller chercher le laser, les couperoses rouges disparaîtront plus facilement que les roses.
le laser NdYAG et les lampes-flashs sont également efficaces dans une moindre mesure.

Plusieurs séances sont en général nécéssaires (1 ou 2 pour une couperose modeste du nez et des pommettes jusqu'à 4 à 5 pour une couperose plus étendue aux joues, menton et cou). Les traitements s'effectuent en période de faible ensoleillement d'octobre à fin mai, et les patients traités ne doivent pas être bronzés au moment du traitement (risque accrue de brûlure superficielle). Ils sont prévenus qu'une protection solaire reste indispensable pendant les 2 mois qui suivent le traitement.

Centre Dermatologique

Docteur Jean Mangiavillano

Centre Laser épilation Vaucluse

132, Avenue Gabriel Péri

84300 CAVAILLON

de 9h à 18h sauf le samedi

Dermatologue

Dr Jean Mangiavillano


Réseaux et liens sociaux



Réalisation - Pixel Production

Newsletter